marqueur eStat'Perso

A savoir

  

 

Accueil 
 Bockange 
Cités Cadres 
Installations 
 Casernes 
Recherchons 
Liens 

 

 

Ce site comporte également une page réservée au 162° RIF et une autre à l'ouvrage d'Anzeling don't les destins sont indissociables de celui du Camp de Bockange

 

 

Le 162ème RIF

 

Régiment

de la Nied

 

 

 

 

 Historique reconstitué par le Chef de Bataillon  Guillebot

 

Les derniers jours de l'ouvrage

d'Anzeling

  

 

 

 CORF: Commission d'organisation des Régions Fortifiées - Créée par le décret du 30 septembre 1927 - Son rôle est d'ordre tactique. Composée de généraux et d'officiers supérieurs de toutes armes, la CORF est placée sous la présidence de l'Inspecteur Général du Génie (Gal Fillonneau, puis Gal Belhaugue). Elle est chargée, sur la base des données établies par la CDF (Commission de Défense des Frontières) de l'"établissement des avant-projets (fortifications, équipements) et de déterminer  l'emplacement et le rôle de chaque ouvrager. Pour chaque ouvrage il est établi des plans de masse  et mise au point avant approbation du Ministre.

RFL : Région Fortifiée de la Lauter. -Traverse la Plaine d'Alsace et le massif Vosgien, et s'apuie sur la Sarre.

RFM :Région Fortifiée de Metz - Pièce maîtresse de toute l'organisation défensive  du Nord-Est. Débute dans la région Est de Faulquemont,pour se terminer à Longuyon (Ouvrage du Fermont)

Evolution des camps de bataillon de région fortifiée: (suite de la page accueil)

Le Programme de 1934 : prévoit la construction ou l'achèvement de 12 casernements pour une compagnie répartis pour moitié entre la RFM et la RFL - En RFM 11 casernes réduites pour une demi-compagnie sont en outre réalisées.

Programme de 1935: Il comporte les constructions nécessaires à l'installation de 12 bataillons de RF (12 casernements pour Cies de Fusiliers Voltigeurs des 12 bataillons de RF : Doncourt, Mortfontaine, Errouville, Angevillers, Cattenom, Elzange, Veckring, Bockange, Boulay, Ban-St-Jean, Zimming, Téting et de 3 batteries à pied en 6ème Région à Doncourt, Angevillers, Veckring, qui s'appelleront Casernements d'artillerie.

En 20ème Région, un  bataillon est prévu à Rohrbach avec une Cie à Achen, un à Drachenbronn et un à Langensoulzbach.

Deux compagnies à Puttelange, deux à Sarralbe, une à Lixing et une à Barst complètent le programme qui s'étend désormais à la Sarre.

Deux casernements seront également affectés pour une partie à l'artillerie : Drachenbronn et la citadelle de Bitche.

    En 1938, 8 camps sont occupés en RFM.

Programme de 1936 : Il prévoit l'installation en 6ème Région des 12 bataillons au complet et celle d'une batterie à pied par sous-secteur.

En 20ème Région, huit localités ne possèdent qu'une ou deux compagnies, sont renforcées à un bataillon -

 Le programme de 1936 suggère la construction de baraquements pour réservistes (B1) (305 fantassins et 100 artillerie par sous-secteur

 

Gardiennage des ouvrages : En   1935, la garde des ouvrages est assurée par des sentinelles armées   alors que les casemates d'intervalle   ne sont surveillées que par des guetteurs casqués non armés qui   couchent dans la chambre de tir   ou le couloir d'entrée.

 

 L'instruction   Théorique est effectuée en garnison dans un premier temps puis, après ce premier dégrossissage,  les recrues doivent passer un laps de temps  suffisant  à  proximité « d'ouvrages  véritables »  pour avoir un « contact intime » avec la fortification.

C'est pourquoi, au fur et à mesure de l'extension des camps, une zone d'instruction sera réalisée qui comprendra un stand de tir léger ou lourd pour armes de forteresses (jumelages de mitrailleuses, F.M., 47 m/m anti-chars).

    Des « casemates d'instruction » en béton pour canons ou mortiers seront également réalisées à proximité de certains ouvrages

 

L'ordre de repli dans le SF de Boulay

  Le 12 juin dans la soirée l’ordre de se constituer en division de marche et de se replier dans la nuit du 13 au 14 juin parvient  dans le SF de Boulay

  extrait tiré du JMO de l’ouvrage d’Anzeling

« « « « L’ordre de détail précise que :
1°) la division de marche constituée par le S.F.B se repliera dans la nuit du 13 au 14 à partir de 20 heures (ni le point initial ni la direction de repli ne sont indiqués)
2°) resteront sur place pour couvrir le repli :
- les équipages d’ouvrages
- une section d’infanterie,
- quelques éléments d’artillerie de position
3°) les ouvrages devront masquer le repli par des tirs systématiques, ininterrompus et le couvrir le cas échéant.
4°) la section d’infanterie se déplacera sans arrêt dans les intervalles en se manifestant par des tirs donnant à l’ennemi l’impression que la position est toujours occupées. Son repli est prévu pour le 15 juin à 22 heures
5° ) les éléments d’artillerie agiront comme ceux de l’infanterie mais leur repli n’est prévu que pour le 16 juin à 22 heures.


Le colonel Cochinard n’exécutera l’ordre de reddition que le 30/6/40 au vu des instructions spécialement apportées par le Lt-Col.Marion.
 

 

 

 à suivre

 

[Accueil][ Bockange][Cités Cadres][Installations][ Casernes][Recherchons][Liens]

Copyright(c) 2007 Camp de Bockange. Tous droits réservés.
1939-40@neuf.fr